Q & A avec les lecteurs français

En Juillet 2012, Robert Laffont m’a invité à discuter avec les lecteurs français de l’école de nuit sur son page de Facebook. Voici une transcription de la discussion animée qui a suivi.

CJ Daugherty:  Bonjour à tous! Je vais répondre à vos questions du mieux que je peux. Pardonnez mon français – je ne suis pas un expert!

Q: Vous identifiez vous a un des nombreux personnages du livre?

CJ Daugherty: La personnalité de Rachel est la plus semblable à la mienne. Je lui ai donné mon humour. Mais elle est meilleure en science que moi!

Q: Comment avez-vous eu l’idée de l’histoire de ce livre?

CJ Daugherty: J’ai toujours été intriguée par les pensionnats de Grande-Bretagne. J’ai fréquenté l’école publique aux États-Unis, c’est donc très différent de mon expérience. Je voulais explorer ce que c’était que d’être jeune et envoyé loin de l’école. J’ai visité un pensionnat dans la ville où j’ai vécu, et, dès ce moment, je savais ce que je voulais écrire.

Q: Que ressentez-vous quand vous écrivez ?

CJ Daugherty: C’est une expérience étrange – comme aller loin de vous. Je ne sais pas où les mots viennent. Je travaille très dur sur l’histoire, mais les mots réels arrivent de nulle part.

Q: Dans le second tome, est-ce que nous en saurons plus sur la famille d’Allie?

CJ Daugherty: OUI! Je vous promets. Dans le Livre 2, nous, et Allie, saurons qui elle est vraiment.

Q: Combien de livres sont prévus pour cette série?

CJ Daugherty: Cinq livres.

Q: Comment avez-vous fait pour réussir à vous mettre dans la peau d’adolescents rebelles? On dit toujours que les adultes ne les comprennent pas, comment avez-vous fait?

CJ Daugherty: J’étais une adolescente rebelle. Et je m’en souviens très bien. De cette façon, la colère d’Allie reflète mes souvenirs.

Q: Auriez-vous envie de vivre, comme Allie, à Cimmeria?

CJ Daugherty: Hmmm… Peut-être que oui. Je pense que l’évasion de votre famille quand vous êtes jeune peut être une bonne chose!

Q: Combien de temps avez-vous mis à écrire Night School? Et comment avez-vous eu l’idée d’écrire ce roman?

CJ Daugherty: J’ai écrit Night School en 5 mois. Dès que j’avais créé les personnages, tout est allé très vite!

Q: Pourquoi le personnage de Sylvain devient-il gentil après avoir tenté d’agresser Allie lors du bal? Le reverrons-nous dans les autres tomes?

CJ Daugherty: Sylvain est une personne compliquée. On ne lui a jamais dit non parce qu’il est le seul enfant d’une famille très riche. Comme un prince. Je n’ai jamais pensé qu’il était une mauvaise personne – juste un peu confus, perdu. Une fois qu’il a fait cette mauvaise chose, il ressent le besoin d’expier (En Anglais: ‘To atone’). Il aime vraiment Allie, mais quelque chose en elle l’intimide. Il devient un personnage principal dans les autres livres.

Q: Est-ce que vous seriez heureuse si on vous disait que votre livre allait être adapté en film ou en série? Et quel est votre personnage préféré?

CJ Daugherty: Je serais très heureuse si Night School était adapté en film ou en série TV! Et je pense que mon personnage préféré est Allie. Mais je les aime tous!

Q: J’ai une question à vous poser qui m’a beaucoup trotté à l’esprit quand j’ai terminé votre roman. Pourquoi est-ce que dans ce premier tome vous ne vous êtes placée que dans l’angle d’Allie uniquement, alors que le style de narrateur utilisé est omniscient ? Merci d’avance de votre réponse, bonne fin de journée!

CJ Daugherty: Le style que j’ai utilisé est connu sous le nom « à la troisième personne limitée », ce qui signifie qu’il y a un narrateur distinct, Mais il ne peut voir que ce qu’Allie voit. Pour un thriller, comme Night School, il crée une frustration délicieuse de ne pas savoir ce qu’il se passe «hors scène», si vous comprenez ? Il le rend plus excitant. J’ai commencé à l’écrire à la première personne, mais cela n’a pas fonctionné pour moi.

Q: Les parents d’Allie auront-ils un rôle plus important dans le second tome? En apprendrons-nous un peu plus sur cette mystérieuse organisation dont dépend Cimmeria?

CJ Daugherty: Nous allons en apprendre beaucoup plus au sujet de l’organisation secrète dans le Livre 2, et un peu plus sur la famille d’Allie. Mais ses parents n’auront pas un grand rôle dans le Livre 2. Posez-moi encore la question après le Livre 2 et je vous expliquerai plus en détail pourquoi. Mais à ce stade, j’en révèlerais trop!

Q: Vous retrouvez-vous dans le personnage d’Allie ?

CJ Daugherty: L’obsession d’Allie avec la vérité est mon obsession. C’est la principale chose que nous partageons.

Q: Puis-je vous demander si la relation entre Allie et Carter va s’intensifier ? J’adore vraiment leur couple. Merci !!

CJ Daugherty: Shakespeare a écrit ‘The course of true love never did run smooth.’ Allie est si perdue et traumatisée, et Carter a une vie si difficile, qu’ils auront des difficultés à apprendre comment s’aimer. Aucun des deux ne sait vraiment ce qu’est une vraie famille. Et il y a aussi Sylvain, qui deviendra de plus en plus sympa, sensuel et Français… Et c’est tout ce que je peux vous révéler…

Q: Je voulais savoir si c’était volontaire de votre part, d’étaler les mystères entourant l’école et ses occupants pendant aussi longtemps ? J’avoue que j’ai cru devenir folle, comme Allie, à force de voir qu’on ne répondait pas à ses questions. Merci de venir répondre à nos questions

CJ Daugherty : Je dois admettre qu’il était difficile pour moi de décider combien de choses révéler dans le livre 1. Il a atteint un point qui se sentait comme à la fin, et j’ai décidé d’y mettre fin. Je sais que c’est un cliffhanger mais le problème est que… J’ADORE les cliffhangers. Mais je suis heureuse de dire que Night School 2 en révèle beaucoup plus!

Q: Qu’est-ce qui vous a donné l’idée et l’envie d’écrire un roman pour la jeunesse (Young Adult) ?

CJ Daugherty : Comme beaucoup d’auteurs, j’ai été inspirée par Twilight, qui semblait ouvrir une sorte de porte à ce genre. Jusque-là, je n’avais pas pensé à écrire pour cette classe d’âge. Mais c’était un bon livre, et il m’a fait penser à nouveau comme une adolescente. Je travaillais pour le gouvernement britannique alors, et j’avais prévu d’écrire un thriller politique pour adultes. Mais après avoir lu Twilight et Vampire Academy, j’ai décidé d’écrire un thriller YA à la place.

Q: Pourquoi Allie a-t-elle attendu aussi longtemps avant de se poser des questions sur ce qui se passe à Cimmeria ? N’auriez-vous été plus curieuse et n’auriez-vous pas cherché à tout prix à savoir ce qui se passe?

CJ Daugherty : Je pense qu’elle pose des questions, mais personne ne vous donnera ses réponses. Elle demande à Isabelle et Carter, Jo et Rachel. Mais tout ce qu’elle reçoit sont des demi-réponses qui rendent les choses encore plus confuses. Elle violent toutes les règles de Cimmeria en essayant de trouver la vérité.

Q: Quel fut l’élément déclencheur qui lui a fait se dire ” je VAIS écrire” et surtout quelle fut la “genèse” en quelque sorte de Night School?

CJ Daugherty : Night School a été inspiré par une visite à l’école gothique dans la ville où j’ai vécu. C’est une école privée, et très exclusive. J’ai essayé d’imaginer ce que ce serait comme pour y étudier…. Et Night School est né.

Q: Pourquoi Allie n’a pas “harcelé” ses parents pour avoir des réponses quant à son frère?

CJ Daugherty : Merci pour cette question. Je pense que nous devons supposer qu’Allie leur a demandé ce qui s’est passé et que je ne l’ai pas dit. Parce que tout ceci est arrivé un an avant qu’elle soit envoyée à Cimmeria, tout n’est pas expliqué. Mais j’ai toujours cru qu’elle avait demandé et pas obtenu les réponses qu’elle voulait. Elle sait que ses parents ne lui disent pas la vérité, d’où sa rébellion. Peut-être que je devrais écrire une préquelle à ce sujet!

Q: Quel a été votre sentiment lorsque vous avez appris que le tome 2 de la saga allait sortir en France avant de paraître en VO ?

CJ Daugherty : J’ai été très heureuse! J’aime la France! Je ne peux pas imaginer un meilleur endroit pour Night School 2.

Q: Y a-t-il d’autres personnages qui vont arriver par la suite ? Et la question que je me suis toujours posée : Comment avez-vous eu l’idée d’une école entièrement coupée du monde, formant des personnes importantes dans la société? Cela m’intrigue vraiment. Et votre roman est tout simplement génial!

CJ Daugherty : Il y a de nouveaux personnages importants dans le livre 2! J’aimerais tout vous dire à leur sujet, mais je ne veux pas en dire trop!

Et l’idée pour Cimméria coupée de la réalité a été inspirée par des écoles réelles comme Eton, et de lecture des biographies de personnes qui ont été éduquées dans ces écoles réelles.

Q: Vous faites d’Allie, au début du roman, une adolescente rebelle qui n’a peur de rien. Or quelques pages plus loin, à Cimmeria, vous nous la présentez comme une fille sage, et surtout timide. Ce changement de personnalité est-il voulu, ou bien Cimmeria agit sur le comportement de tous ses résidents?

CJ Daugherty : Allie est très intelligente. Elle s’est rebellée contre ses parents. Alors, quand ses parents ne sont plus là pour superviser sa vie, elle est moins rebelle. Elle aime Cimmeria. C’est un lieu séduisant avec des gens intéressants. Pas du tout comme ses autres écoles. Elle ne veut pas rentrer à la maison. Alors, elle évite de trop contourner les règles pour ne pas se faire renvoyer loin de Cimmeria. Elle trouve de nouvelles façons de se rebeller.

Q: Quel a été votre premier contact avec le monde de l’imaginaire ? Quelle serait votre bande son idéale pour Night School ?

CJ Daugherty : Je vais mettre une bande son sur mon website. Bonne idée! Ma première rencontre avec le monde de l’imagination … hmmm…. Quand j’étais une jeune fille, je me réfugiais dans l’imaginaire. Je suis une rêveuse.

Q: Pensez-vous faire un spin off sur l’un des personnages importants de la saga ? Au hasard sur Carter ?

CJ Daugherty : J’ai une idée d’un spin-off situé dans les années 1920 ou dans l’avenir. Je ne me suis pas encore décidée. 🙂

Q: Étiez-vous une bonne élève à l’école? Car j’avoue que vous décrivez vraiment bien la mise à l’écart par les professeurs des élèves “en difficulté”.

CJ Daugherty : J’étais intelligente, mais apathique. L’école ne m’intéressait pas autant que mes lectures. Pour mes professeurs, j’étais un cauchemar. 🙂

Q: Vos personnages sont-ils parfois inspirés de personnes réelles ou sortent-ils tous uniquement de votre imagination?

CJ Daugherty : Tous les personnages sont inspirés par mon imagination, et rien de plus. Certains de leurs attributs viennent de gens que je connais, mais les personnages sont entièrement inventés. Mais je vole les noms de mes amis.

Q: Pour moi, le maître mot de ce livre est le mystère. N’est-ce pas trop difficile de savoir des choses, mais de ne pas les révéler trop tôt dans l’histoire pour garder le suspense? Quand vous écrivez, est-ce que tout est prévu d’avance ou vous laissez-vous plutôt guider par votre feeling? Où en êtes-vous dans l’écriture des prochains tomes de Night School?

CJ Daugherty : Il a été facile de garder des secrets quand j’ai écrit le livre 1, parce que je n’avais pas encore décidé ce qui se passerait dans le Livre 2 !

J’ai déjà écrit les livre 2, et j’écris maintenant book 3

Q: Est-ce que chacun des 5 livres correspondra à une année d’école différente, un peu comme Harry Potter? Est-ce qu’il y aura des moments hors-pensionnat? Et… est-ce que Allie et Carter tiendront le coup pendant ces 5 livres ou tu penses les séparer à un moment ou un autre (même si tu prévois un happy ending)? 

CJ Daugherty : Chaque livre correspond à un semestre scolaire. Donc, le Livre 1 c’est l’été, et le Livre 2 est l’automne/hiver. Tous les livres sont à l’Académie Cimmeria, avec seulement de brèves périodes ailleurs.

Et je ne peux pas vous en dire plus au sujet de Allie et Carter. Tu devras attendre pour le savoir !

Q: Allie a beaucoup de tocs, elle compte tout, fait des crises d’angoisses… est-ce que vous êtes ou étiez comme cela?

CJ Daugherty : Merci pour cette question intéressante. J’ai eu des attaques de panique. Je tiens à dire que la vie est bouleversante — Pourquoi est-ce que tout le monde ne panique pas ? 😉 Quand j’étais adolescente, j’ai compté les choses comme Allie. J’ai connu de nombreuses personnes qui m’ont dit qu’ils comptaient beaucoup de choses dans leur jeunesse. Cela semble être une chose normale.

Q: Aimeriez-vous venir en France pour dédicacer votre roman? Les fans seraient tous présents, je pense!

CJ Daugherty : Bien sûr! Je viendrai à Paris cet automne pour dire bonjour!

Q: Êtes-vous Converse ou Stilleto?

CJ Daugherty : LOL! Comme Allie, je suis Doc Martens. Jamais Stiletto.

Comments are closed